lundi 30 mai 2016

Les chevilles, ça va, merci !

C'était un petit chantier qui trainaît depuis plusieurs semaines -- ou bien déjà des mois ? La seconde hypothèse, je le crains. Mais voilà, j'ai pris le temps aujourd'hui d'y remédier pour la première étape car j'ai pu découvrir ce qui me manquait pour y arriver : des bouts de plomb assez grands !

Ce chantier, c'était de remettre debout deux figurines de fantassins qui avaient eu les chevilles cassées : un archer arable pré-islamique et un archer syrien de l'âge du bronze. J'avais déjà dégagé la base du socle pour faire affleurer le plateau de chaque figurine et enlevé la peinture des jambes. Pour ce qui concerne le Syrien, j'ai dû enlever la peinture du bas de la robe, pour pouvoir faire la soudure. Je vous montre le résultat ci-dessous, après limage pour régulariser les jambes de l'arabe et la robe du Syrien.

réparation de deux figurines 15mm par soudure

La soudure n'offre pas de grande difficulté, mais il faut être bien installé et avoir un fer à bonne température. Il faut faire fondre un apport de métal et essayer den le mélanger au métal du plomb. On reconstruit ainsi une jonction solide. Plusieurs essais peuvent être nécessaires pour fixer chaque membre. Il faut opérer dans un local bien aéré car les vapeurs métalliques sont toxiques.

Voilà, il me reste à finir de les peindre et à reprendre les socles. Ces petites réparations, c'est aussi la vie du figuriniste.

mercredi 10 février 2016

En route pour la guerre !

Les 27 et 28 février 2016, je serai à Orléans pour le tournoi DBM organisé par Corybantes du blog Les figurines de Bertrand". Je pensoe jouer Archaic Bedouins car c'est un gros blob et ça se joue aussi à Blood and Blades.

Je mettrai à jour cet article au fur et à mesure que murira ce projet guerrier... Et un compte-rendu fera l'oblet d'autres articles.

modification du 11/02

Je confirme, je prendrai les bédouins archaïques (liste 1.6). J'ai fait mes listes et rassemblé mes figurines. Un beau blob dans les deux cas. Mais sans force de frappe notable, c'est le challenge par excellence. Pire que les Numides. Pas un seul monté d'ailleurs. Foot Power !!!

modification du 29/02

Voilà, le tournoi est fini. 2 victoires, deux nulles et une défaite. Mes bédouins et leurs alliés mésopotamiens se sont bien comporté, et j'ai pu jouer agressivemenent, sauf sur la partie perdue. Comme promis, je dresserai le compte-rendu sous peu et avec des photos.

J'ai resoclé en dur toutes les figurines sauf un socle de frondeurs qui avait trompé mon inspection, et les piquiers sumériens parce qu'il me manquait une figurine de Pk(X) pour faire tous les socles. Mais surtout par manque de temps, ayant eu pas mal d'autres choses à faire. Maintenant, je vais commencer ce resoclage aussi, parce que j'ai trouvé ce blob assez rigolo et stimulant à utiliser. Ma défaite m'a montré que j'avais encore plein de progrès à faire et donné envie de la ressortir pour de prochains exploits.

mardi 26 janvier 2016

projetoscope du 26/01/2016

Le mois de janvier s'es écoulé et avec lui les beaux plans du dernier projetoscope ont montré toute leur vanité ! Ou plutôt ai-je encore démontré que je n'avais pas encore le contrôle de la Force pour faire ce que j'ai dit que je ferai !!!

Concernant ma règle de jeu, je n'ai strictement rien fait jusqu'à ce jour. Je crois que ça va durer comme ça encore un mois à peu près, car en ce moment je suis en train d'essayer d'installer linux sur 3 nouvelles machines exotiques et c'est très chronophage car deux d'entres elles sont assez rétives, ce qui m'occupe trop de cerveau pour penser à la rédaction ou au déverminage d'une règle de jeu.

Pour ce qui est des réparations, j'ai entrepris la réparation d'un paladin bretonnien sur pégase en 6mm qui me sert en fait en 15mm (vu son encombrement, et comme ça il a l'air en l'air ! C'est presque terminé. J'ai eu aussi droit à une rupture de hâche et de lance et de poignet de la main portant le bouclier dans les derniers éléments de l'armée du Gondor. Tout cela s'est réparé relativement facilement, mais m'a fait perdre du temps. J'espère qu'il n'y aura plus de casse une fois la vraie peinture commencée (en principe dans le courant de la semaine).

En effet, l'armée du Gondor initialement prévue a été finalisée début janvier.

les derniers éléments peints de l'armée de base du Gondor

Mais en cherchant d'autres choses (je ne sais plus quoi au juste d'ailleurs), j'ai mis la main sur mes dernières figurimnes du Rohan. J'ai finalement mis en chantiers six nouveaux socles et cette fois ij est mathématiquement assuré qu'il n'y en aura plus d'autres, faute de combattants. Ces socles sont :

  • un élément de Sp, pour porter le total à 3 (par bien utile mais bon, ça fait un socle de rechange immédiatement disponible en cas de casse) ;
  • deux éléméents de Bw pour porter le total à 5 (à utiliser par 4 ou en un groupe de 3 et un groupe de 2, ça peut permettre des variations intéressantes) ;
  • trois cavaliers isolés que je vois bien en deux héros et un paladin, mais tout usage est envisageable. Chacun a une arme différente, ce qui sera pratique pour les différencier.

Ces figurines sont maintenant sur des socles exactement aux dimensions requises et sous-couchées, sauf certaines parties déja peintes dans des couleurs convenables. Les cavaliers ont eu la premières couches de noir avant le passage du frottis de ferraille. Le chantier devrait durer environ un mois et sans doute deux je le crains. Je dois aussi chercher une boîte plus grande car l'actuelle est définitivement trop petite pour abriter ces nouvelles troupes.

les six derniers socles encore à peindre

Aucun autre chantier ne derait être démarré en février. Je veux vraiment en finir avec Gondor l'armée. Pour être juste, je devrais envisager un stronghold mais je ne l'ai pas encore fait, et je ne sais plus s'il me reste encore un ou deux piétons pour ce faire. Arghhhh, je vais devoir penser à tout ça et ça repousse encore la fin de ce projet !

jeudi 3 décembre 2015

projetoscope du 3 décembre 2015

À la fin de novembre, il y avait le tournoi HOTT de Ballainvilliers, pour lequel on peut jouer en 1)mm et en 25mm. En 25mm, j'avais espoir d'amener l'armée du Gondor, pour laquelle j'ai fourni un effort de peinture régulier tout au long du mois. Mais ça n'a pas suffit, la cavalerie, indispensable, n'était pas terminée. Il lui manquait la finition des boucliers. Jugez plutôt.

Je vais finir cet effort de peinture en décembre. Il y aura peut-être un autre cavalier pour faire un héros ou un paladin. Et ce sera tout.

Comme le Gondor était indisponible, j'ai emporté mon armée DBA romaine 25mm, avec un héros toutefois. Tout s'est bien passé sauf au retour, où la boîte s'est ouverte dans mon sac. Pas beaucoup de dégats, mais un peu de casse mais, plus surprenant, des éléments cassés n'ont pas pu être retrouvés. J'ai pu trouver des pièces de rechange pour le centurion et le psilète germain, mais je n'avait plus de gros javelot pour un auxiliaire, qui a donc récupéré une épée (je lui ai enlevé som épée dans son étui. Du coup, je l'ai déplacé sur le socle pour rendre ce dernier moins encombrant sur son bord droit.

Ce soir, les réparations sont terminées, au vernis près.

Les figurines 28mm sont trop encombrantes sur des socles DBA. J'ai trouvé mon armée un peu irritante à ce sujet quand il s'agit de s'aligner devant, derrière ou latéralement. Du coup, j'ai décidé de ne pas faire grossir cette armée. Je vais avoir beaucoup de figurimes à revendre. Et je vais regarder mon stock de vieux 25mm pour me faire du DBA aisément manipulable.

J'ai aussi réparé un bagage 15mm et réalisé un ballon de blood bowl avec un aimant à la base, pratique !

Je vais maintemnant pouvoir me concentrer sur ma règle de jeu Blood and Blades.

vendredi 30 octobre 2015

projetoscope du 30/10/2015

J'ai zappé le projetoscope de septembre. Alors ce projetoscope va être plus riche qu'il n'aurait dû être car il récapitule deux mois d'activité.

du côté des Romains

Les Romains ont été soclés. Il faut cependant encore floquer les socles. Mais ils sont jouables. D'autant plus que j'ai enfin soclé les cavaliers légers thessaliens comme LH. Là encore, le flocage n'est pas fait, mais le socle est cependant présentable en l'état. Voici une photo de ces cavaliers, avant que je ne mette un vernis salissant sur les tuniques qui me paraissaient trop propres. Vous pouvez avoir une idée du résultat final sur la photo d'étape du Gondor plus loin.

du côté du Gondor

J'ai presque fini de peindre l'infanterie du Gondor. Les 2 Sp sont finies de peindre mais pas encore vernies. Quant aux 4 Bd, il manque l'embosse centrale des boucliers et le tour de ceux-ci. Ça devrait être fini lundi matin ou mardi matin. J'ai commencé les cavaliers. Les chevaux ont la robe de peinte mais tout le reste est encore blanc. Je vais les attaquer dans la semaine, ça devrait être fait à temps pour le tournoi de Ballainvilliers fin novembre.

Voici un plan rapproché des lanciers à pieds. C'est dommage, mais en français on n'a pas d'équivalent de l'anglais « spear » pour qualifier un fantassin armé d'une lance ( « spear » aussi : ils font simple). Les lanciers sont en français des cavaliers lourds.

prospectives

Les deux équipes de blood bowl en cours vont attendre 2016 pour avoir un effort notable. J'ai retrouvé un LH numide 25mm pour les Romains afin de ne plus avoir à utiliser de proxy grec. C'est une figurine coloniale, mais une fois le fusil remplacé par une lance, il sera très acceptable. Il me reste à retrouver de quoi faire une lance de rechange à la grosseur convenable. J'ai aussi l'artillerie romaine, mais son tour viendra après.

Sorti de là, je n'envisage pas de nouvelles mises en peinture en 25mm. J'ai des archers romains en 15mm mais ils devront encore patienter. Je finirai peut-être par un effort de peinture en 6mm afin de pouvoir tester ma règle de jeu Blood and Blades qui a maintenant son site dédié http://bloodandblades.com/. La version 0.7 est revenue à une échelle uniforme en matière de concentration des troupes dans un socle donné. La règle spéciale pour les Wb, Sp, Pk et Bw aboutissait finalement à plus de complexité et en plus elle heurtait des habitudes bien établies.

vendredi 25 septembre 2015

la soudure, une réparation lourde mais efficace pour les figurines

Quand une figurine métallique est cassé au delà de tout espoir de réparation par collage, il reste une ultime possibilité : la soudure régénératrice. Je ne la pratique que dans le cas de figurines dont les jambes ont été arrachés de leur socle. Des jambes fine, ou une figurine qui n'a qu'un pied ou une seule jambe de fixation, sont des cas typiques.

Nous allons examiner deux exemples que je viens de faire : un cavalier qui ne tenait que par le membre arrière gauche et un archer indien séparé de son socle, qui avait perdu toute sa jambe gauche en dessous de la mi-cuisse (un cas assez extrême où la partie à reconstituer est énorme).

Le cavalier s'est brisé pendant la finition du socle (vibrations pendant le ponçage des côtés). À l'arrivée dans la clinique du Dr Lassoudure, le pied du cavalier est dénudé jusqu'au métal sur environ 1cm. Très vite, le Dr décide de le fixer par le deuxième membre arrière, ce qui lui donnera une attitude légèrement cambrée que la figurine supporte : ce deuxième membre est pareillement décapé.

Pour accueillir ce deuxième membre, le socle est creusé et un morceau de plateau d'une autre figurine est fixé dessus. LE point de contact est au bord du plateau, mais il faut un morceau assez grand pour avoir une belle surface d'adhérence. Ce plateau est décapé, tout comme les morceau de figurines du cheval et du chien qui le joyxt. Car le chien aussi s'est fait la malle. Lui est un cas de jambes fines.

Le chien est fixé en premier. Il a également eu la peinture de ses jambes enlevées. Il est tenu en place par une tenaille, quand une lourde pince tient le socle en place. Cela permet de pratiquer la soudure assez facilement. Il ne faut pas souder à l'étain habituel, mais avec morceau de métal de figurine. En général, c'est un bout de socle, une arme coupée, qui fournit l'alliage. La sciure métallique obtenue en apprêtant les figurines ne convient pas du tout.

Voici le chien après soudure. Il a été soudé par l'arrière.

Le cavalier est maintenant maintenu en place. La soudure commence par le membre gauche. Il faut d'abord arriver à faire la connexion sans tout faire fondre par maladresse. Après un premier contact, on peut rajouter de la matière. Quand il y en assez, on cherche à enlever le surplus au fer, un peu comme si on lissait. Il ne s'agit que de dégrossir car la finition se fait dans tout les cas à la lime queue de rat rond, ovale ou aplatie selon le profil à peaufiner.

L'autre membre est alors fixé. La fixation est plus massive, car à ce niveau du sol on peut la masque par un peu de végétation. Le mode opératoire est semblable sauf que le cavalier tient maintenant tout seul. Lors de la soudure, toute la figurine finit par être brûlante. C'est pourquoi on la tien toujours avec des pinces. Parfois, on tient cette pince dans une main quand on soude de l'autre car on n'arrive pas à organiser un rapprochement statique correct.

Après ébarbage des soudures, on colmate les trous avec du mastic au niveau du socle, pour égaliser plus ou moins le terrain. Ce n'est pas toujours nécessaire. Ici, on en met aussi un peu de mastic sur un pied du cavalier romain qui a été hélas un peu raccourci par le fer à souder. Après séchage, on peut étaler un peu de colle cyanoacrylate sur ce pied pour renforcer le tout, c'est plus solide (que du joli fil doré) et on n'a pas envie que le pied se casse (comme le bout du nez de la chanson).

Voici l'aspect final du cavalier et du chien après peinture. Le flocage n'a pas encore été posé sur le socle. La réparation est invisible.

Un dernier point : la soudure dégage des gaz toxiques, surtout dans le cas présent. Il y a pas mal de matériel lourd qui sera soudé. Toutes les opérations doivent donc se faire près d'une fenêtre grande ouverte mais hors de porté du soudeur !

Venons en maintenant à l'indien. Lui est maintenu en place de façon statique. Le pied gauche, encore présent quoique chétif, est fixé en premier. C'est facile et ça donne la bonne hauteur pour réaliser la cuisse droite.


Un premier bout de soudure est maintenant fixé à la cuisse. Puis un autre, qui fait la jointure avec le socle (dont on prélevé un bout pour le cavalier romain d'ailleurs). Voilà le plus dur est fait. C'est encore très laid. Mais on peut maintenant dégrossir la soudure comme auparavant.

Voici l'archer enfin soudé On a grossit et redressé la jambe et refait un pied.

J'espère vous avoir donné envie de sauver vous aussi vos figurines maltraitées. Ça marche aussi en 15mm, où j'ai ainsi sauvé des cavaliers numides ou un centurion romain entre autres.

lundi 31 août 2015

projetoscope du 31/08/2015

Avec un mois d'août consacré aux vacances pendant lesquelles je n'ai emmené aucune figurines, mes projets n'ont guère avancé. Mais grâce à la reprise du travail, j'ai pu recommencer un peu de peinture. Les troupes du Gondor ont un peu progressé. L'infanterie lourde avance, j'ai presque fini les vêtements hors détail. Beaucoup de choses à faire encore donc, mais ça commence à ressembler à quelque chose et ça donne du courage.

Pour ce qui concerne les hooligans, ils ont récupéré un fonds de teint pour faire les yeux et la bouche. J'ai aussi essyé de peindre des baskets mais c'est assez peu convaincant. Ce chantier est très secondaire.

Par contre, pour les la cavalerie romaine, j'ai donné un coup d'accélérateur afin qu'ils ne prennent plus une place inconsidérée. J'ai eu du mal avec eux, car la peinture originale s'est avéré mal tenir. J'ai passé beaucoup de temps à faire des retouches sur éclat, parfois plusieurs fois au même endroit. Pas fâché de les avoir vernis. Je dois maintenant les socler rapidement pour éviter les chocs.

Mais la peinture n'est pas tout, et en fait j'ai principalement avancé sur ma règle de jeu. J'ai fini de traduire en français ce que j'avais écrit en anglais, en mettant à jour le côté anglais de temps en temps. J'ai aussi fait la chasse aux barbarismes et aux fautes d'orthographe, en adoptant le dictionnaire américain. Mais j'ai aussi adapté mon logiciel pour qu'il supporte plusieurs langue et je l'ai corrigé pour qu'il puisse faire des notes de bas de pages et des paragraphes spéciaux comme les avertissements, avec une adaptation de la façon de les coder.

J'ai aussi mis en branle un système pour héberger ce projet, mais il est trop tôt pour en parler. Je vois déjà que ça peut me prendre beaucoup de temps, et que je vais devoir y aller par étape.